DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Une présidente au Liberia

Vous lisez:

Une présidente au Liberia

Taille du texte Aa Aa

Ses partisans sont heureux. Ellen Jonhson Sirleaf est en passe de devenir la première femme élue à la tête d’un pays d’Afrique. Il paraît désormais impossible que l’ex-économiste formée à Harvard puisse perdre l‘élection présidentielle du Libéria. Après dépouillement de 90% des bulletins de vote, la candidate du parti de l’unité, ancienne ministre des finances aujourd’hui âgée de 66 ans, a obtenu plus de 59% des suffrages.

Face à elle, l’ancien footballeur de 39 ans, aujourd’hui millionnaire, George Weah, recueillait près de 41% des voix. Novice en politique, Weah contestait déjà mercredi ces résultats partiels. Il a déclaré qu’une tricherie était évidente et dénoncé des fraudes. Beaucoup craignent que des affrontements éclatent à Monrovia entre partisans de Weah et sympathisants d’Ellen Jonhson Sirleaf. Les observateurs des Nations Unies ont reçu la plainte de Weah, mais se déclarent satisfaits du déroulement des élections parlementaires et présidentielles dans ce petit pays de trois millions d’habitants. Ces élections sont issues d’une période de transition de deux ans prévue par l’accord de paix qui a mis fin à 14 années de guerre civile en août 2003.