DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Japon : quel avenir pour une dynastie vieille de 1500 ans?

Vous lisez:

Japon : quel avenir pour une dynastie vieille de 1500 ans?

Taille du texte Aa Aa

Cela fait 40 ans qu’aucun héritier mâle n’est né au Japon. La dynastie tremble.Qui va succéder à l’empereur Akihito? Dans la famille royale, d’aucuns suggèrent au prince héritier de renouer avec l’ancienne tradition des concubines. Tout est bon pour donner naissance à un fils. L’empereur lui-même n’est-il pas petit-fils et arrière petit-fils de concubines? Sans elles,la dynastie japonaise n’aurait jamais survécu pendant mille cinq cent ans. La princesse Sayako, le dernier enfant de l’empereur Akihito, vient de convoler. Et comme le veut la tradition, et la loi de 1947, elle perd titres de noblesse, palais et vie princière. En épousant un roturier, Sayako devient Madame Kuroda, simple citoyenne japonaise. Elle va enménager dans un appartement de 50 mètres carrés. Son fils, si elle en a un, ne sera jamais empereur. En 1993, le Japon célébrait un autre mariage, celui du Prince Héritier Naruhito avec la brillante diplomate polyglotte Masako. Aucun sang royal ne coule dans ses veines, mais peu importe. Au Japon, c’est le père qui détermine la succession.

Masako doit donc absolument donner naissance à un héritier mâle. Mais, le 1er décembre 2001, c’est une fille qui voit le jour. Une pression énorme s’abat sur le couple princier. Mais depuis la naissance de Aiko, plus aucun enfant ne parait. Masako sombre dans une profonde dépression qui l‘éloigne de la vie publique, pendant des mois. Depuis la fin de la deuxième guerre mondiale, la Constitution japonaise d’inspiration américaine exclut, dans la famille royale, tant le recours aux concubines que l’adoption et l’accession des femmes au trône impérial.Aujourd’hui, le Japon n’a donc d’autre choix que de faire marche arrière. Par le passé, 8 femmes ont été impératrices, la dernière au 18e siècle. Pour Hidehiko Kasahara, professeur d’histoire du Japon, il faut briser le tabou : “Aujourd’hui,la famille royale est confrontée au risque de voir le sang royal s‘éteindre. Je pense qu’il est réaliste d’accepter qu’une impératrice monte sur le trône. Modifier la loi salique éviterait que la famille royale ne s‘éteigne”. Aiko deviendra-t-elle la 9e impératrice du Japon? Un amendement à la constitution allant dans ce sens devrait être soumis au parlement au printemps prochain. Le soleil pourrait alors à nouveau se lever sur une dynastie vieille de 1500 ans.