DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le scandale des opérations secrètes de la CIA rebondit en Espagne

Vous lisez:

Le scandale des opérations secrètes de la CIA rebondit en Espagne

Taille du texte Aa Aa

Cette fois, c’est un rapport de la garde civile qui accuse. D’après ce rapport, révélé par le journal El Pais, l’archipel des Baléares aurait servi d’escale à une dizaine de vols, organisés par la CIA pour transporter des prisonniers liés au terrorisme. Sur la défensive, le ministre espagnol de la Défense José Bono a appelé à la prudence:

“Nous n’avons pas d’indices, pas de preuves. Je ne suis pas en mesure de mettre dans la ligne de mire, sur la base de soupçons et de rumeurs, un gouvernement ami et allié.”

Début novembre, le Washington Post avait mis le feu aux poudres en faisant les toutes premières révélations sur un réseau de prisons secrètes, y compris sur le sol européen. Pour Kathalijne Maria Buitenweg, eurodéputée membre de la Commission des libertés civiles, si ces camps existent vraiment, il est clair que les Etats-membres sont co-responsables de ce qui s’y passe.

Lundi, devant le Parlement européen, Franco Frattini, commissaire en charge de la justice et des affaires intérieures, a confirmé que la présence de telles prisons dans l’Union européenne constituerait une grave violation des traités, à condition que ces faits soient avérés.