DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Lancement sous tension du sommet de l'information en Tunisie

Vous lisez:

Lancement sous tension du sommet de l'information en Tunisie

Taille du texte Aa Aa

Le sommet mondial de l’information s’ouvre aujourd’hui à Tunis dans un climat tendu. Une athmosphère lourde de soupçons plane sur le pays après l’agression par des inconnus d’un journaliste français en plein Tunis. Les services de contrôle sont omniprésents mais certains policiers tunisiens font du zèle et multiplient les incidents : Militants des droits de l’homme interdits de réunion, reporters belges molestés, équipe de télévision surveillée. La liberté de la presse en danger, voilà aussi ce que dénonce plusieurs journalistes et militants tunisiens qui observent depuis un mois une grève de la faim pour protester contre la censure.

Du côté du régime, le président Zine El Abidine Ben Ali tente de rassurer les inquiétudes internationales charge le ministre de l’Information de fournir les explications parfois confuses sur la démocratie et la liberté. Démocratie, liberté et contrôle d’internet sont d’ailleurs au programme des discussions de ce sommet de l’information qui doit valider l’accord qui vient d‘être obtenu sur l‘évolution du web. Le compromis a été adopté par les Etats Unis et les autres pays représentés à Tunis. Aux termes de cet accord, le contrôle des noms de domaines tel que “.org” ou “.com”, reste aux mains de la société américaine ICANN.