DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Sommet de Tunis : pour plus de solidarité numérique

Vous lisez:

Sommet de Tunis : pour plus de solidarité numérique

Taille du texte Aa Aa

Faire jouer la solidarité numérique entre riches et pauvres, c’est le voeu du sommet mondial de l’information qui s’est ouvert à Tunis sous la houlette du président Ben Ali. La gouvernance de l’internet, son contrôle, mais aussi son accès au plus grand nombre, c’est le menu de cette rencontre de trois jours, la plus grande jamais organisée par les Nations-Unies, plusieurs milliers de représentants de 170 états présents, dont beaucoup africains et arabes. Sujet qui fâche, la mainmise des Etats-Unis sur le web, toujours intouchable, un compromis sous la forme d’un forum de réflexion a été trouvé, seul lot de consolation pour ceux qui attendent un vrai cadre international.

De son coté, l’iranienne Shirin Ebadi, prix nobel de la paix a condamné la répression des cyberdissidents, et demandé à l’Onu de créer un comité chargé de lutter contre la censure sur le net. Censure, liberté d’expression, des mots sensibles à Tunis, alors que justement certains dénoncent les atteintes à la liberté d’expression pratiquées ici.