DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La Tunisie persiste à piétiner la liberté d'expression

Vous lisez:

La Tunisie persiste à piétiner la liberté d'expression

Taille du texte Aa Aa

Les autorités tunisiennes ont refoulé le secrétaire général de l’organisation Reporters sans frontières, Robert Ménard, arrivé hier à Tunis pour participer au sommet mondial de la société de l’information.

L’organisation est outrée. Elle estime que le sommet n’est plus “une mascarade mais un scandale”. “A ce sommet, tous les régimes répressifs parlent de la gestion de l’internet. Il y a Cuba, la Chine, l’Iran”, a déploré un membre de Reporter sans Frontières. “Ce sont des pays qui mettent des journalistes et des cyberdissidents en prison, qui censurent l’internet. Ces pays sont là, invités au sommet de l’Onu !” Le régime tunisien fait fi de la liberté de la presse. Après avoir nié l’agression d’une équipe de la télévision belge, Tunis a présenté ses excuses hier. De quoi jeter encore une ombre sur le sommet dont l’un des objectifs est de trouver les moyens de réduire les fractures numériques entre le nord et le sud. L’ordinateur à 100 dollars est peut-être un de ces moyens. Le premier prototype a été présenté à l’occasion du sommet.