DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'Amour pollué, menaces en Chine et en Russie

Vous lisez:

L'Amour pollué, menaces en Chine et en Russie

Taille du texte Aa Aa

La ville russe de Khabarovsk se prépare au pire. Les eaux du fleuve Amour, frontalier entre la Russie et la Chine, sont sous haute surveillance, après la découverte d’une pollution chimique dans l’un de ses affluents. La rivière Songhhua, qui s‘écoule côté chinois, a été fortement polluée, après l’explosion d’une usine pétrochimique située sur ses rives. L’incident s’est produit il y a 10 jours dans la ville de Jilin, dans le nord de la Chine. Selon l’agence russe de protection de l’environnement la pollution pourrait atteindre la région de Khabarovsk d’ici ce week-end. Il s’agit d’une nappe constituée notamment de Benzène, qui s‘étend sur 80 kilomètres de long.

Pour l’instant c’est la grande métropole chinoise d’Harbin et ses 9 millions d’habitants qui sont en première ligne. Dès ce mardi, les autorités ont décidé de suspendre l’approvisionnement en eau potable. Certains habitants ont préféré fuir la ville, d’autres se sont contentés de faire des réserves avant l’arrivée de la nappe polluante prévue ce mercredi après-midi.