DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La Géorgie fête sa révolution de la rose

Vous lisez:

La Géorgie fête sa révolution de la rose

Taille du texte Aa Aa

Les anciennes républiques soviétiques fêtent les unes après les autres leur émancipation. Après l’Ukraine, la Géorgie célèbre ce mercredi le deuxième anniversaire de sa révolution politique. Un bouquet de roses à la main, le président Mikheïl Saakachvili a appelé l’Occident à soutenir la démocratie encore fragile de son pays. A ses côtés pour ces festivités, ses alliés et amis: les présidents ukrainien Viktor Ioutchtenko, estonien Arnold Ruutel et roumain Traian Basescu. Deux ans après le renversement du régime d’Edouard Chevarnadzé, le sentiment est le même qu’en Ukraine: désillusion. Une partie de la population dénonce la politique du président Saakachvili. Ce dernier, porté au pouvoir sous la pression de la rue, n’a pas réussi à tenir toutes ses promesses, à commencer par ramener dans le giron les républiques séparatistes d’Abkhazie et d’Ossétie du sud.

Le 22 novembre 2003, après trois semaines de manifestations, Mikheïl Saakachvili, alors chef de file de l’opposition, force les portes du Parlement une rose à la main : l’image a fait le tour du monde. Sous la pression, le président Chevarnadzé fui le bâtiment. Il démissionnera le lendemain sans qu’aucune goutte de sang ne soit versée.