DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le refroidissement se poursuit entre l'Ouzbékistan et les Occidentaux

Vous lisez:

Le refroidissement se poursuit entre l'Ouzbékistan et les Occidentaux

Taille du texte Aa Aa

Après avoir fait évacuer les Américains de la base militaire de Karshi Kanabad lundi, l’Ouzbékistan a averti plusieurs pays européens qu’il allait interdire le survol de son territoire pour leurs opérations en Afghanistan. Tachkent ne souhaite plus leur servir de base arrière logistique. L’OTAN qui dirige l’ISAF, la Force Internationale d’assistance à la sécurité en Afghanistan, estime que cette décision ne va pas diminuer ses capacités mais qu’elle affectera surtout les opérations de l’Allemagne qui utilise jusqu‘à présent l’espace aérien ouzbèk. L’interdiction du survol de l’Ouzbékistan pourrait débuter en janvier.

Tachkent, qui s’est encore rapproché de la Russie lundi via un pacte politico-militaire, semble mal digérer les critiques occidentales après la répression sanglante d’un soulèvement en mai à Andijan, dans l’est du pays. La semaine dernière, l’Union européenne a décidé d’interdire l’accès à son territoire, pour un an, à des dirigeants ouzbèks “directement responsables” de la répression.