DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Indignation en France après l'affaire de la petite Aurélia

Vous lisez:

Indignation en France après l'affaire de la petite Aurélia

Taille du texte Aa Aa

Les ravisseurs présumés d’Aurélia, un couple vivant en Maine-et-Loire en France, ont avoué lors de leur garde à vue, d’autres crimes. Ils ont été mis en examen cette nuit “pour viols et agressions sexuelles sur mineure de 15 ans commis en réunion” et “tentatives d’enlèvements”. L’homme aurait indiqué aux enquêteurs avoir eu envie de petites filles depuis le début de l’année.

Les ravisseurs présumés vivaient avec deux fillettes dont l’une issue d’un premier mariage du père et s’occupaient parfois des enfants d’autres couples.“Il apparaît dans certains cas que le couple proposait à leurs relations de garder les enfants et c’est dans ce cadre-là que des actes ont été commis”, a déclaré le procureur d’Angers. La petite Aurélia a été enlevée dimanche alors qu’elle jouait sur un parking à Jallais. Elle a été relâchée lundi soir. Des cassettes vidéo et le disque dur de l’ordinateur du couple ont été saisis. Un disque dur que le ravisseur présumé a tenté de détruire.