DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Journée mondiale de lutte contre le sida : une "taxe sida" en Afrique du Sud?


monde

Journée mondiale de lutte contre le sida : une "taxe sida" en Afrique du Sud?

Le SIDA, ses ravages et l’arsenal pour le combattre, sont à la une de ce premier décembre, comme les années précédentes. En cette journée mondiale de lutte contre le virus HIV, les regards se tournent toujours vers le continent africain gravement touché. En Afrique du Sud, la situation est telle que des chercheurs, se basant sur une enquête à laquelle 23 000 personnes ont participé, suggèrent l’idée d’une “taxe sida” pour payer le traitement des séropositifs.

L’une des fondatrices d’un établissement pour malades en phase terminale près de Johannesbourg suggère l’intervention de l’unité médicale de l’armée dans les zones rurales “pour apporter de l’aide à ceux qui sont trop malades pour se déplacer jusqu’en ville”. Avec 6 millions de personnes touchées par le sida, l’Afrique du Sud est le pays le plus durement frappé. En Russie, le nombre de malades n’est pas comparable à celui des Sud-Africains, mais il est en augmentation. L’Union européenne s’inquiète aussi de la recrudescence de l‘épidémie dans le Vieux continent et prévoit de nouvelles mesures. L’un des effets catastrophiques du sida, c’est également la multitude d’orphelins. Au total dans le monde, ils sont 13 millions d’enfants à avoir perdu leur mère ou leurs deux parents, morts du sida. 95 % d’entre eux vivent en Afrique.
Plus d'infos:

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

"Kadima" profite du soutien de Peres à Sharon