DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Mobilisation pour la libération des otages occidentaux en Irak

Vous lisez:

Mobilisation pour la libération des otages occidentaux en Irak

Taille du texte Aa Aa

Ils se sont rassemblés samedi à Hessian Offenbach, à proximité de Francfort. Ils étaient une centaine, des musulmans pour la plupart, tous venus réclamer la libération de Susanne Osthoff qui a disparu depuis maintenant une semaine en Irak.

Selon deux magazines allemands, Der Spiegel et Focus, l’ultimatum lancé par les ravisseurs de Susanne Osthoff expirait vendredi matin. Cette semaine, ses ravisseurs avaient fait savoir qu’il exécuteraient cette archéologue de 43 ans si l’Allemagne ne cessait pas tout soutien au gouvernement irakien. Pour sa part, le chef de la diplomatie allemande, Frank-Walter Steinmeier, a déclaré samedi que le gouvernement allemand n‘était pas parvenu à établir un contact, que ce soit directement ou indirectement, avec les preneurs d’otages.

Par ailleurs, un responsable de l’Association des musulmans de Grande-Bretagne, d’origine irakienne, est arrivé en Irak afin d’obtenir la libération de l’otage britannique Norman Kember, enlevé il y a une semaine avec deux Canadiens et un Américain. D’après la chaîne Al-Jazira, les ravisseurs menacent de tuer les otages si tous les détenus des prisons irakiennes ne sont pas libérés avant le 8 décembre.