DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Airbus et la Chine : le début d'une grande coopération ?

Vous lisez:

Airbus et la Chine : le début d'une grande coopération ?

Taille du texte Aa Aa

Dimanche, le premier ministre chinois Wen Jiabao avait été reçu comme un chef d’Etat à Toulouse oú il avait visité la chaine d’assemblage du super jumbo d’Airbus l’A380. Lundi le président français Jacques Chirac l’a reçu à l’Elysée avant que Wen Jiabao ne se rende à l’hôtel Matignon résidence du premier ministre Dominique de Villepin oú s’est tenu la cérémonie de signature d’un gigantesque contrat portant sur la commande par Pékin de 150 moyen-courriers A320.
Le constructeur aéronautique européen, filiale à 80% d’EADS fait grimper à 41% son pourcentage d’appareils Airbus au sein de la flotte des compagnies aériennes chinoises.
En contrepartie de cette commande, la plus importante de Pékin pour des Airbus, le constructeur européen s’engage à construire une usine d’assemblage en Chine.
“Il est très important pour nous Airbus, société mondiale de travailler de plus en plus étroitement avec ce marché qui est en train de s’ouvrir et de définir des coopérations dans lesquelles chacun des deux partenaires sera gagnant”, affirme Jean-Marc Thomas le Président de Airbus France.
L’engagement d’Airbus sur la construction d’une usine d’assemblage en Chine va beaucoup plus loin que la coopération chinoise actuelle qui s’arrête à la fabrication des portes des appareils. Le jeu il est vrai en vaut la chandelle : Airbus estime la demande chinoise en terme de transport aérien commercial à plus de 1.800 avions monocouloirs
pour les 20 prochaines années.