DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Zagreb se félicite de l'arrestation de Gotovina

Vous lisez:

Zagreb se félicite de l'arrestation de Gotovina

Taille du texte Aa Aa

Le gouvernement de Zagreb s’est félicité de la capture de Ante Gotovina, une épine de moins dans le pied de la Croatie qui rêve de rentrer dans l’Union. Une arrestation qui est aussi une bonne assurance de la crédibilité de ce pays, selon son Premier ministre Ivo Sanader : “Ceux qui nous ont fait confiance lorsque nous avons dit que Gotovina ne se trouvait pas en Croatie, dit-il, ont reçu aujourd’hui la confirmation définitive de ces dires”.

La nouvelle de l’arrestation de l’ancien général croate s’est également invitée avec fracas dans une conférence à Bruxelles entre l’Union Européenne et les pays des Balkans. La traque des criminels de guerre figure toujours en tête des conditions réclamées par Bruxelles pour adhérer à l’Union, alors rarement les mots d’Olli Rehn, le commissaire européen à l‘élargissement, n’ont résonné aussi clairement :“J’ai confiance, cette arrestation va pousser les autres pays de la région, spécialement la Serbie-Montenegro et la Bosnie Herzégovine, à faire le maximum pour coopérer avec le TPI afin de localiser, arrêter et transférer les autres inculpés, Ratko Mladic et Radovan Karadzic”.. Mladic et Karadzic, les fugitifs les plus recherchés par le TPI. Des rumeurs d’arrestation se sont intensifiées récemment, même si la Serbie dément pouvoir les arrêter avant la date limite du 15 décembre fixée par Carla del Ponte. L’ancien chef militaire et l’ancien chef politique des Serbes de Bosnie, sont inculpés depuis 1995 pour crimes de guerre, crimes contre l’humanité et génocide notamment dans le massacre de Srebrenica.