DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Grande-Bretagne : explosions accidentelles dans un dépôt de carburant

Vous lisez:

Grande-Bretagne : explosions accidentelles dans un dépôt de carburant

Taille du texte Aa Aa

Une série de puissantes explosions s’est produite tôt ce dimanche au coeur d’un dépôt de carburant situé au nord de Londres. Trois explosions au total suivies d’un gigantesque incendie qui n’est toujours pas maîtrisé. Le nombre de victimes s‘élève à 43 blessés, dont un grave. Aucune des personnes atteintes n’est dans un état critique.

La victime la plus sérieusement touchée se trouvait à 200 mètres du lieu de l’explosion et souffre depuis de problèmes à un poumon causés par le souffle. Une bilan miraculeux au regard de la puissance de la déflagration. Quant à l’origine du sinistre “rien ne suggère à ce stade qu’il s’agit d’autre chose que d’un accident”, a déclaré un porte-parole de la police locale, démentant du même coup les rumeurs selon lesquelles un avion se serait écrasé sur le dépôt.

Le site touché est le dépôt de carburant de Buncefield, dirigé par les compagnies Total et Texaco. Il approvisionne une large partie du sud-est de l’Angleterre et distribue par oléoduc du carburant aux aéroports voisins de Luton et Heathrow. Un dépôt situé à proximité de la ville de Hemel Hempstead, mais aussi de celle de Saint-Albans, situées toutes deux à 40 kilomètres environ au nord-ouest de la capitale britannique.

Une zone relativement résidentielle. Trois immeubles ont été gravement endommagés. De très nombreuses fenêtres ont volé en éclats. Un tronçon voisin de l’autoroute M1 a été fermé dans les deux sens.