DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Les pompiers britanniques luttent pour maîtriser l'incendie d'un dépôt de carburant


monde

Les pompiers britanniques luttent pour maîtriser l'incendie d'un dépôt de carburant

Les pompiers britanniques sont toujours en action. Dimanche matin, trois violentes explosions se sont produites au coeur d’un dépôt de carburant à une quarantaine de kilomètres au nord de Londres. La thèse de l’accident est privilégiée par les enquêteurs.

Les soldats du feu essayent de maîtriser le sinistre en créant une couverture de mousse sur les citernes en flammes. Selon les autorités, quelques 25.000 litres d’eau sont pompés chaque minute dans le Grand Union Canal pour lutter contre le sinistre. Jusqu‘à présent les pompiers n’ont fait que contenir les flammes. Le souffle des explosions a fait des dégâts à plusieurs centaines de mètres à la ronde. Le quartier étant assez résidentiel, les autorités ont fait procéder à l‘évacuation comme l’explique le chef de la police locale : “Près de 2.000 personnes ont été évacuées, non à cause des risques d’explosion mais à cause des fumées âcres qui sont devenues le principal problème”. Quarante trois personnes ont été blessées dans cet incident. Un bilan miraculeux au vu de la puissance de la déflagration. Trois immeubles ont été gravement endommagés, un tronçon de l’autoroute voisine a du être fermé dans les deux sens. Les pompiers ont tenté de contenir l’expansion du sinistre en projetant un rideau d’eau entre les flammes et les sept dernières cuves non touchées. Le dépôt de Buncefield est conjointement exploité par Texaco et Total. Il stocke habituellement 150.000 tonnes de divers carburants et dérivés pétroliers. Selon les experts, les fumées dégagées par l’incendie ne présentent aucun danger pour la santé, pour le moment.
Plus d'infos:

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Hong Kong se prépare à accueillir un sommet tendu de l'OMC