DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Peut-être une alternative au projet de passage du TGV Lyon-Turin

Vous lisez:

Peut-être une alternative au projet de passage du TGV Lyon-Turin

Taille du texte Aa Aa

Après une réunion de médiation d’urgence entre gouvernement italien et élus du Val de Suse, la présidente de la région Piémont, Mercedes Bresso, revient sur Euronews sur les possibilités de sortie de crise:
“Il peut y avoir un éventuel parcours alternatif pour creuser la galerie jusqu‘à Turin. Il y a des solutions alternatives, effectivement. Même si je pense qu’elles sont pires, il faut les étudier, les analyser. En tous cas, il est difficile de trouver une alternative au tunnel, parce qu’il faut ce tunnel pour transporter beaucoup de marchandises.”

La présidente de la région Piémont a évoqué avec d’autres la possibilité de creuser un tunnel ferroviaire sous celui autoroutier du Fréjus. Mais ce n’est encore qu’une hypothèse qui doit être discutée.
Un débat, c’est en partie ce que réclamaient les opposants à ce projet. Les habitants du Val de Suse n’ont pas été consultés mais mis devant le fait accompli. Des milliers de sont mobilisé arguant que la montagne contenaient de l’amiante et de l’uranium à l‘état naturel et que les travaux de creusement mettraient en danger la santé de 70 000 personnes.
Pour calmer le jeu, samedi dernier, le gouvernement italien a annoncé le lancement d’une évaluation d’impact environnemental. Et il a promis que les travaux ne reprendraient pas avant la fin de cette enquête.