DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'Australie emploie tous les moyens pour éviter une troisième nuit de violence

Vous lisez:

L'Australie emploie tous les moyens pour éviter une troisième nuit de violence

Taille du texte Aa Aa

Quatre fois plus de policiers qu‘à l’accoutumée vont patrouiller dans les rues de Sydney, le pays entend déployer des forces de sécurité identiques à celles utilisées lors des J.O. en 2000. Jeudi le parlement des Nouvelles Galles du sud compte également augmenter de 5 à 15 ans la peine de prison pour les émeutiers.

Sydney est secoué depuis dimanche par des violences raciales, même si le Premier ministre John Howard continue de parler de désordre. Des désordres qui ont fait 7 blessés la nuit dernière. Les jeunes des banlieues sont venus prendre leur revanche, vandalisant boutiques et voitures avec des battes de base ball. Une opération représailles. Deux jours plus tôt en effet, 5000 Australiens se retrouvaient sur cette plage de Cronulla, à 30 km de Sydney, pour manifester contre l’agression début décembre de deux sauveteurs bénévoles par des jeunes des banlieues.

Le rassemblement infiltré par des néo-nazis tourne rapidement en déferlement de haine sur les estivants d’origine arabe. Les experts expliquent ces violences par une série de facteurs, la suspicion entretenue à l‘égard des jeunes immigrés, et la crainte de nouvelles attaques terroristes brandies par le gouvernement, notamment.