DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

OMC : Pascal Lamy dispose d'une "baguette magique" à Hong Kong

Vous lisez:

OMC : Pascal Lamy dispose d'une "baguette magique" à Hong Kong

Taille du texte Aa Aa

A peine ouvert, le sommet de l’OMC fait face à la fronde des altermondialistes. Plusieurs dizaines de fermiers sud-coréens se sont jetés dans le port de Hong Kong pour signifier leur hostilité à l‘égard de l’Organisation Mondiale du Commerce.

A quelques mètres de là, des milliers de manifestants convergeaient vers le centre des conventions qui accueille, jusqu‘à dimanche, la sixième conférence ministérielle de l’OMC. Une conférence plutôt mal partie : aucun des 149 pays membres n’est prêt à faire de concession pour aboutir à un accord sur la libéralisation du commerce agricole entre nord et sud. Les négociations en cours à l’OMC ont été lancées en 2001 au Qatar et visent à lever les obstacles du commerce mondial. Le directeur de l’OMC, le Français Pascal Lamy, n’est guère optimiste mais il a peut être trouvé une solution : “On a eu l’amabilité de me prêter une baguette magique mais j’ai bien peur qu’elle ne marche pas très bien. A vrai dire, c’est le type de magie qui ne marche que si tout le monde y croit”, ironise l’ancien commissaire européen au Commerce. Un discours plein de bonnes intentions interrompu par une vingtaine de manifestants. Ces derniers ont forcé les portes de la salle de conférence pour scander des slogans hostiles à l’OMC tout en brandissant des pancartes où l’on pouvait lire, par exemple, “l’OMC tue les paysans”. Des dizaines d’organisations régionales, aux revendications diverses et variées, ont fait le déplacement à Hong Kong. Des groupes internationaux tels qu’Oxfam sont venus prôner les vertus du commerce équitable. Le militant français José Bové a, lui, défilé avec l’organisation internationale des agriculteurs “Via Campesina”.