DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Italie : nouveau coup dur pour le gouverneur de la Banque d'Italie

Vous lisez:

Italie : nouveau coup dur pour le gouverneur de la Banque d'Italie

Taille du texte Aa Aa

Quelques heures seulement après le début de la procédure d’infraction lancée par la Commission européenne, le gouverneur de la banque d’Italie Antonio Fazio, doit encaisser le coup que l’arrestation de son ami Gianpiero Fiorani vient de lui porter. L’ancien patron de BPI : Banca Popolare Italiana a été arrêté pour des accusations d’association de malfaiteurs, de manipulation de cours et de faux en bilan. La presse italienne rappelait abondamment mercredi matin que
Gianpiero Fiorani est un proche du gouverneur de la banque d’Italie.
“La justice italienne doit agir plus vite, affirme un citoyen italien. Cette arrestation doit être un signal envoyé à tous les puissants qui essaient de trer avantage de leur position pour leur dire qu’ils devraient faire plus attention”.
Le gouverneur de la Banque d’Italie Antonio Fazio est soupçonné d’avoir favorisé BPI, la banque que dirigeait Fiorani contre le groupe néerlandais ABN Amro lors de la lutte pour le contrôle de la 9ème banque d’Italie au nom de la défense du patrimoine bancaire national. Des écoutes téléphoniques avaient même révélé les liens étroits qui existent entre les deux hommes.
Dans un entretien publié mercredi par le Corriere della Sera, Antonio Fazio affirme avoir la consciences nette : “si Fiorani a fait quelque chose d’illicite, nous n’avons rien à y voir précise le gouverneur de la Banque d’Italie. Pour le quotiden italien Antonio Fazio est surtout préoccupé par les conséquences des révélations sur les cadeaux qu’il a reçus lui et sa famille de Monsieur Fiorani : des montres de luxe, des vêtements et des livres anciens notamment.