DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Armes de destruction massive en Irak : des aveux rares de Bush

Vous lisez:

Armes de destruction massive en Irak : des aveux rares de Bush

Taille du texte Aa Aa

Le président américan a reconnu qu’une grande partie des renseignements sur les soit-disant armes destructions massives de Saddam Hussein se sont avérés faux. George W. Bush a tenu à Washington mercredi, à la veille des législatives irakiennes, le dernier de ses quatre discours sur sa stratégie en Irak.

“Quand nous avons pris la décision d’aller en Irak, beaucoup d’agences de renseignements dans le monde estimaient que Saddam possédait des armes de destruction massive. Ce jugement était partagé par des services de renseignements de pays qui n’ont pas soutenu ma décision de faire tomber Saddam. Il est vrai qu’une grande partie des renseignements se sont avérés faux. En tant que président, je suis responsable de la décision d’entrer en guerre en Irak, et je suis également tenu de régler ce qui n’a pas été en réformant nos capacités de renseignement” a déclaré le président. Le chef de la Maison-Blanche a envoyé en 2003 les troupes américaines en Irak sans l’accord de l’Onu, alors que les inspecteurs des Nations-Unies vérifiaient la présence éventuelle d’armes de destruction massive en Irak. Des armes qui n’ont jamais été trouvées.Faisant fi de l’appel de l’opposition démocrate à retirer progressivement les troupes américaines, George W. Bush garde son cap en voulant maintenir l’armée US en Irak “jusqu‘à ce que la victoire, dit-il, soit acquise.”