DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Crise en vue sur le budget lors du sommet des 25

Vous lisez:

Crise en vue sur le budget lors du sommet des 25

Taille du texte Aa Aa

Le sommet européen qui s’ouvre ce jeudi à Bruxelles s’annonce ardu. Les propositions de dernières minutes de la Grande-Bretagne sur le budget européen, ont été jugées mercredi à l’unanimité insuffisantes par ses partenaires. L’offre britannique fixe ce budget 2007-2013 à 849 milliards d’euros, soit environ 2 milliards de plus que la proposition faite la semaine dernière. La Grande-Bretagne ne fait aucune concession sur son rabais, cette ristourne dont elle bénéficie depuis 1984.

“Nous proposons une contribution totale nette de 58 milliards, soit une augmentation de 8 milliards”, a déclaré Jack Straw le ministre britannique des Affaires étrangères. “C’est une contribution juste. Si nous ne faisions pas une offre de cette ampleur, notre contribution ne reflèterait pas avec justesse la position de notre nation qui est l’une des plus prospères dans l’Union Européenne”. Le président de la Commission européenne a fustigé les propositions de la Grande-Bretagne qui a estimé mercredi qu’il “valait mieux pas d’accord qu’un mauvais accord”. José Manuel Durao Barroso, le président de la Commission : “Est-ce que la présidence britannique ne s’inquiète pas de voir que la grande majorité du parlement européen et la plupart des groupes politiques rejettent unanimement sa proposition?” De nombreux pays européens ont qualifié l’offre britannique d’inacceptable.La France qui réclame un réaménagement du rabais britannique l’a bien sûr rejeté. Le ministre français des Affaires étrangères, Philippe Douste-Blazy : “Mais en l’absence d’un tel changement de la part de Londres, il ne faut pas s’attendre de la France qu’elle change de position”. En faisant l’unanimité contre elle, la Grande-Bretagne risque de ternir sa présidence européenne qu’elle assure jusqu‘à la fin de l’année mais surtout de laisser les 25 s’engouffrer dans l’impasse.