DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Immigration clandestine : démantèlement d'un vaste réseau

Vous lisez:

Immigration clandestine : démantèlement d'un vaste réseau

Taille du texte Aa Aa

C’est une opération inédite qui a abouti au démantèlement de la plus vaste filière d’immigration illégale en Europe. Inédite car l’opération a été menée simultanément dans 5 pays, principalement en France, en Italie, et en Grande-Bretagne, mais aussi en Grèce et en Turquie. Au total, 53 personnes ont été arrêtées. De nationalité irakienne, iranienne et afghane, elles dirigeaient ou organisaient un réseau conduisant des clandestins vers l’Europe du Nord, via la Turquie et l’Italie.

L’enquête, soutenue par les agences européennes, Europol et Eurojust, a duré 3 ans en Italie. La police a présenté le visage de l’un des chefs présumés, un kurde irakien du nom d’Ali Ako, arrêté à Rome. Le procureur spécial italien chargé de l’affaire a expliqué que les enquêteurs s‘étaient concentrés sur les centres d’appel et les bureaux de transferts d’argent. Selon lui, les structures spécifiques de ce type d’organisation peuvent être intéressantes dans la lutte contre le terrorisme international. Les candidats à l’immigration originaires principalement d’Irak et d’Afghanistan devaient payer de 7 à 12 000 euros pour leur prise en charge. Le réseau serait apparu il y a 5 ans permettant à environ 4 000 clandestins de rejoindre la Grande-Bretagne, l’Allemagne ou des pays scandinaves.