DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La Politique agricole commune attaquée de toutes parts.

Vous lisez:

La Politique agricole commune attaquée de toutes parts.

Taille du texte Aa Aa

En Europe, l’offensive la plus virulente vient de Grande-Bretagne, depuis juin dernier. Les 25 n’avaient pas trouvé d’accord sur les perspectives financières, Londres plaidant pour un abandon d’une politique dite “du passé”. Alors, la fin de la PAC est-elle pour bientôt? “Non” répond Paul Magnette, le directeur de l’Institut d’Etudes Européennes : “ La politique agricole est en réforme permanente et son budget diminue constamment d’année en année. Mais elle reste et va probablement rester l’une des principales politiques. Ce n’est pas juste une politique du passé. C’est aussi une politique de modernité et de développement technologique dans l’agriculture d’aujourd’hui.“Londres estime que la PAC ne profite qu‘à un nombre limité de pays, comme la France, et prive les autres, notamment la Grande-Bretagne, de ressources utiles pour d’autres secteurs. Les agriculteurs français sont en effet les premiers Bénéficiaires de l’argent de la PAC, mais ils ne sont pas les seuls. Les Espagnols, les Allemands, les Italiens, et même les Britanniques touchent leur part du gâteau. Des chiffres qui restent toutefois sujets à interprétation c’est ce qu’estime John Palmer, du Centre de Politique Européenne : “ Si vous calculez les bénéfices par agriculteur, les agriculteurs britanniques touchent beaucoup plus que leurs homologues français. Pourquoi? Parce que les agriculteurs britanniques sont de grands propriétaires terriens, les plus grands d’Europe, certains appartiennent à la famille royale, à l’aristocratie, mais comme ils sont peu nombreux, le flux total des bénéfices est moindre. “

Londres s’est dit prêt à abandonner son fameux rabais si la PAC est revue sérieusement à la baisse, le point de vue de cet analyste de Bruxelles : “ j’appelle la PAC “le rabais français”, c’est un peu provocateur, mais elle a la même fonction.. La France reçoit un montant énorme, compte-tenu de la richesse du pays. C’est l’un des pays les plus riches. “ En 2002, tous les états membres de l’UE avaient accepté de sanctuariser la PAC jusqu’en 2012. Mais l‘élargissement a changé la donne, et aujourd’hui, il n’est plus certain que les 25 attendent cette date pour rouvrir le dossier.