DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Ecoutes secrètes : l'aveu de George Bush

Vous lisez:

Ecoutes secrètes : l'aveu de George Bush

Taille du texte Aa Aa

Les écoutes téléphoniques secrètes existent aux Etats-Unis depuis 2001. George Bush l’admet. Mais il se justifie en brandissant la menace terroriste.

Le président américain a ainsi avoué qu’il avait chargé une des agences de renseignement les plus secrètes des Etats-Unis de réaliser des centaines d‘écoutes téléphoniques. La NSA surveille également les emails. Problème : cette agence n’a pas le droit d’opérer sur le sol américain. Mais, pour George Bush, cette entorse à la loi est un moindre mal. “Il s’agit d‘éviter des attaques contre les Etats-Unis et leurs alliés”, a-t-il martelé. Révélé par le New York Times, le scandale des écoutes a déjà entraîné vendredi une révolte des sénateurs. Ils ont refusé de renouveler le Patriot Act, une loi anti-terroriste musclée adoptée dans la foulée des attentats du 11 septembre. Selon certains élus, les libertés civiques seraient en péril aux Etats-Unis.