DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Russie : Kassianov perd un premier pari mais fourbit déjà ses armes

Vous lisez:

Russie : Kassianov perd un premier pari mais fourbit déjà ses armes

Taille du texte Aa Aa

Ce n’est le Parti Démocratique russe qui propulsera Mikhail Kassianov à la Présidence du pays. L’ancien Premier ministre russe n’a pas gagné son pari : il n’a pas été nommé à la tête de ce parti qu’il voit comme un tremplin pour le scrutin de 2008. Pour Kassianov et ses partisans, l’affaire est entendue : le Kremlin et ses dollars n’y seraient pas étrangers. L’ancien Premier ministre n’a pas mâché ses mots : “Aujourd’hui, les autorités ont clairement montré qu’elles ont peur de n’importe quel mouvement politique ou social. Elles ont peur de tout ce qui se passe hors de leur contrôle. Cela signifie que la démocratie est en grand danger en Russie”.

Ce samedi, tout comme ces dernières semaines, le parti de Vladimir Poutine a mis des bâtons dans les roues de Kassianov. Des billets auraient été glissés sous la table pour faire changer d’avis ses partisans. Des meetings ont été bousculés par des jeunes pro-Kremlin, annulés, après de vraies-fausses alertes à la bombe. Finie, l‘époque de l’entente cordiale. Aujourd’hui, Vladimir Poutine se plaît à rappeler à l‘électorat les 2% de popularité de l’ex-ministre ainsi que le scandale de sa datcha grand luxe. Malgré tout, Kassianov se verrait bien en lieu et place de son désormais meilleur ennemi, Vladimir Poutine. “Laissez-moi une semaine”, a-t-il dit. “Je trouverai une nouvelle stratégie”.