DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Bolivie : un indien favori de la présidentielle

Vous lisez:

Bolivie : un indien favori de la présidentielle

Taille du texte Aa Aa

On vote ce dimanche en Bolivie. Les 3,6 millions d‘électeurs sont appelés à choisir leur nouveau président. Le 4ème en deux ans. Le favori du scrutin est le leader socialiste Evo Morales. Il représente la Bolivie paysanne et indigène. Il est devenu la bête noire des Etats-Unis qui lui reprochent ses prises de position en faveur des plantations de coca dont Washington finance l’arrachage.

Face à Morales, Jorge Quiroga, tenant du libéralisme. Son projet : tourner le pays vers les Etats-Unis en attirant les investisseurs privés. Pour lui, la Bolivie doit repousser les limites de son développement économique. Et pour y parvenir, il entend rassembler toutes les forces du pays autour de lui. Il a d’ailleurs entamé un trekking en montagne pour affirmer symboliquement sa logique de rassemblement. Il veut donner l’image d’une équipe soudée pour faire avancer la Bolivie. L’avenir des compagnies qui exploitent les gisements de gaz, la richesse nationale, est l’un des enjeux de cette élection. Elles sont souvent détenues par des étrangers. Morales veut les placer sous tutelle de l’Etat. Cet enjeu est énorme et la tension est forte dans la capitale. L‘élection a été placée sous très haute surveillance. Si à l’issue du premier tour de scrutin, aucun des candidats n’atteint la majorité absolue, c’est le congrès qui les départagera lors d’un vote mi-janvier.