DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'otage allemande en Irak libérée

Vous lisez:

L'otage allemande en Irak libérée

Taille du texte Aa Aa

Suzanne Osthoff a recouvré sa liberté. Cette archéologue allemande de 43 ans convertie à l’islam, qui parle couramment arabe et travaille depuis plus de dix ans sur des chantiers de fouille en Irak, avait été enlevée le 25 novembre dernier dans la région de Ninive, dans le nord du pays.

D’abord annoncée par son frère Robert, la nouvelle de sa libération a rapidement été confirmée par le ministre allemand des Affaires étrangères. Frank-Walter Steinmeier a indiqué qu’elle était “en bonne santé” et qu’elle se trouvait dans les locaux de l’ambassade d’Allemagne à Bagdad. Son chauffeur devrait lui aussi être libéré prochainement. Aucune information n’a filtré quant aux circonstances précises de cette libération. Dans une vidéo reçue par une chaîne de télévision allemande cinq jours après l’enlèvement, les ravisseurs menaçaient d’exécuter leurs otages si l’Allemagne ne cessait pas de soutenir le gouvernement irakien. Berlin s’est toujours refusé à envoyer des soldats en Irak mais participe à la formation des forces de sécurité irakienne en dehors du pays.