DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Budget européen : Blair au coeur d'une foire d'empoigne

Vous lisez:

Budget européen : Blair au coeur d'une foire d'empoigne

Taille du texte Aa Aa

Tony Blair s’y attendait : sur le dossier du budget européen, l’opposition a fait plus que montrer les crocs, ce lundi, lors du débat à la chambre des communes. Le sujet qui fâche, c’est les concessions faites par le Premier ministre sur le rabais britannique. En 1984, Margaret Thatcher s‘était exclamée, à l’intention de l’Europe “Rendez-nous notre argent”.

Aujourd’hui, le tout frais émoulu leader des conservateurs, David Cameron a tenu en substance des propos similaires.

Tony Blair s’est défendu, martelant qu’il fallait cet accord pour le bien d’une Union élargie : “ David Cameron soutient l‘élargissement. Il est d’accord pour les pays les plus riches payent pour les pays les plus pauvres. Mais il ne veut pas que la Grande-Bretagne donne quoi que ce soit! Il dit que l’Union européenne est en crise! Mais quel genre de crise y aurait-il, si c‘était lui qui était en charge de ce dossier?! Il parle du rabais… laissez-moi vous dire que le rabais augmente, qu’il ne diminue pas! Parce que le rabais continue d‘être pris sur l’argent de la politique agricole commune! Et quand il dit que d’aucuns se demandent pourquoi ce n’est pas la France qui paye pour ça… laissez-moi vous dire que la France y consacre plus d’argent que la Grande-Bretagne!”

La presse britannique s’est, elle aussi, déchaînée contre Tony Blair, le qualifiant de “premier ministre faible”, par rapport aux attributs de fer de la Margaret Thatcher. Elle a dénoncé sa “capitulation”, sa “volte-face spectaculaire” et va même jusqu‘à assurer que le ministre de l‘économie, Gordon Brown, est tout simplement “furieux”.