DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Evo Morales en passe de devenir le premier président indigène de Bolivie

Vous lisez:

Evo Morales en passe de devenir le premier président indigène de Bolivie

Taille du texte Aa Aa

Selon les dernières estimations, qui portent sur plus de 60% des bulletins dépouillés, le représentant des planteurs de coca remporterait les présidentielles dès le premier tour avec plus de 51% des suffrages. A l’annonce des premiers résultats, Evo Morales s’est adressés aux milliers de partisans venus l’acclamer : “Compagnons nous avons gagné (…) pour la première fois nous sommes président !”.

Après des années d’instabilité politique, l‘écrasante majorité de Morales devrait lui permettre d’aller au terme de son mandat de 5 ans. Ce qui n’a pas été le cas de ses récents prédécesseurs. Après le Brésil, l’Argentine et l’Uruguay notamment, la Bolivie confirme la tendance du continent qui bascule progressivement à gauche au grand dam du principal opposant à Morales. Jorge “Tuto” Quiroga a reconnu sa défaite. Ingénieur formé aux Etats-Unis il voulait maintenir le pays sur une dynamique libérale. Quiroga a reconnu sa défaite et félicité le camp adverse. MAS, le Mouvement vers le socialisme de Morales, a promis de nationaliser le gaz naturel bolivien et de revenir sur le programme d‘éradication de la culture de la coca voulue par les Etats-Unis. La coca n’est pas uniquement la matière première de la cocaïne, c’est aussi un élément de la pharmacopée amérindienne.