DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Susanne Osthoff est libre

Vous lisez:

Susanne Osthoff est libre

Taille du texte Aa Aa

L’archéologue allemande enlevée le 25 novembre dernier en Irak a été relâchée hier. Personnalité connue du grand public en Allemagne, Susanne Osthoff travaillait sur des chantiers de fouille dans le pays depuis dix ans. Le ministre allemand des Affaires étrangères, Frank Walter Steinmeier, a tenu une conférence de presse à l’annonce de sa libération.

“Depuis aujourd’hui, elle est en sécurité à l’ambassade allemande à Bagdad. Sur la base de nos premiers entretiens, elle est en bonne condition physique. Ces ravisseurs ont annoncé qu’ils vont libérer aussi son chauffeur.” Aucun détail n’a été fourni quant aux conditions de sa libération. Cinq jours après son enlèvement, ses ravisseurs avaient diffusé une image de l’otage et de son chauffeur agenouillés et les yeux bandés et avaient exigé de l’Allemagne qu’elle cesse tout soutien au gouvernement irakien. Dans la ville natale de Susanne Osthoff en Bavière, on s’est réjouit de sa libération alors que son comité de soutien peinait à créer un mouvement de sympathie à son égard. Un grand rassemblement avait eu lieu ces derniers jours en présence de la mère de l’otage. Et une vaste campagne d’affichage et de spots télévisés pour exiger sa libération venait tout juste d‘être lancée à travers le pays.