DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Une attaque de déserteurs de l'armée tchadienne aurait fini en bain de sang

Vous lisez:

Une attaque de déserteurs de l'armée tchadienne aurait fini en bain de sang

Taille du texte Aa Aa

Une attaque de rebelles aurait fait quelques 300 morts au Tchad. C’est ce qu’a affirmé hier l’armée tchadienne, selon laquelle toutes les victimes feraient partie de la rébellion. Le Tchad a annoncé également avoir détruit des bases de cette guérilla localisées dans le territoire soudanais. L’attaque ayant été menée à Adré, ville située près de la frontière avec le Soudan.

Les rebelles en question seraient des déserteurs de l’armée tchadienne alliés à à un mouvement de la rébellion, le Rassemblement pour la démocratie et la liberté, le RDL. Des dizaines de soldats tchadiens ont déserté fin septembre. Ils réclament la démission du président Idriss Déby. L’incident a ravivé les tensions entre le Tchad et le Soudan. Le gouvernement du Tchad accuse Khartoum d’utiliser les déserteurs pour combattre les rebelles de la province soudanaise du Darfour et soutenir des rebelles tchadiens.