DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Difficiles recherches après la collision ferroviaire

Vous lisez:

Difficiles recherches après la collision ferroviaire

Taille du texte Aa Aa

En Italie, les recherches se sont poursuivies tard dans la nuit après la violente collision ferroviaire, mardi après-midi. Un dernier bilan, encore provisoire, fait état de 56 blessés, dont 11 graves. Mais les secours ont du fouiller minutieusement un enchevetrement de ferraille. Sous la violence du choc, l’un des trains est passé au-dessus de l’autre. Une situation qui complique largement les recherches. Pourtant, selon Alberto Verna, de la police ferroviaire italienne, la situation aurait pu être plus catastrophique : “Lorsque l’on voit l‘état des wagons, on peut dire qu’on a eu de la chance car les deux trains étaient en mouvement, donc l’impact n’a pas été aussi violent que si les convois s‘écrasaient contre un mur.”

L’accident s’est produit hier vers 15h30 dans la gare de Roccasecca, à 120 km au sud-est de Rome. De très nombreuses ambulances et camions de pompiers sont arrivés très vite sur les lieux mais, à la nuit tombée, les secours n’avaient pas encore atteint deux des voitures touchées par la collision. Parmi les blessés graves se trouve une fillette de 8 ans, transportées par hélicoptère dans un hôpital de Rome.Les autorités italiennes ont demandé quatre enquêtes différentes pour déterminerles causes de cet accident.