DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Quotas de pêche : accord partiel, mais contesté

Vous lisez:

Quotas de pêche : accord partiel, mais contesté

Taille du texte Aa Aa

Le sort du cabillaud de la mer Baltique vient d‘être scellé. Défiant les avis scientifiques, les ministres européens de la pêche et de l’agriculture ont décidé d’augmenter les autorisations de capture, pour 2006. Concernant l’effort de pêche, les ministres ont là aussi choisi de ne pas écouter les recommandations des scientifiques : les jours de pêche autorisés ne seront pas réduits dans la partie orientale, malgré l‘état catastrophique des stocks de cabillaud.

Pour ce qui est du tonnage de pêche autorisé, il passera en 2006 de 67.400 tonnes à 73.400 tonnes. “Une décision irresponsable” selon la ministre suédoise de la pêche qui a voté contre. Mais l’accord ne nécessitait pas l’unanimité. L’accord partiel conclu ce mercredi concerne toute la mer Baltique, et par conséquent, il englobe le hareng. Ici, pas de polémique : les stocks sont en bon état.

Mais il faut encore trouver un accord, notamment, sur l’anchois. Les discussions seront houleuses : la France et l’Espagne veulent augmenter les quotas de pêche dans le Golfe de Gascogne. La Commission, elle, veut stopper la pêche jusqu’en juin. Les stocks sont alarmants.