DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La Russie prête à un compromis dans l'affaire de la livraison de gaz en Ukraine

Vous lisez:

La Russie prête à un compromis dans l'affaire de la livraison de gaz en Ukraine

Taille du texte Aa Aa

La Russie tend la main à l’Ukraine tout en se préparant à donner le bâton. Le différent porte sur les livraisons de gaz. Gazprom veut facturer Kiev au prix du marché international. Les prix devraient plus que quadrupler.

Le géant gazier russe se dit prêt à un compromis tout en étant disposé à aller devant l’Institut d’Arbitrage de la Chambre de Commerce de Stockhölm si l’affaire n’est pas résolue au premier janvier. A cette date, les livraisons de gaz en Ukraine seront stoppées nettes. “Il n’y a rien de politique ici”, assure le chef de la diplomatie russe. “C’est une question purement économique. On ne cesse de le répéter, il y a le prix que payent les européens et le prix que payent les ukrainiens, un prix qui est même plus bas que ce que payent les consommateurs russes.” Quatre vingt pour cent des exportations de Gazprom passent par l’Ukraine. Le ministre ukrainien de l‘énergie reste convaincu qu’il existe une solution. Il a réagi au micro d’Euronews : “L’Ukraine a proposé une période de transition : il s’agirait d’augmenter progressivement les prix du gaz russe. Parallèlement, nous augmenterions progressivement le tarif pour l’utilisation de nos gazoducs menant vers l’Europe occidentale.” Gazprom a assuré que ce conflit avec l’Ukraine ne devrait pas perturber les livraisons de gaz en Europe. Le géant gazier a d’autre part averti l’Azerbaïdjan qu’il devrait lui aussi payer plein tarif en 2006.