DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Elections palestiniennes : le Fatah divisé entre caciques et jeune garde

Vous lisez:

Elections palestiniennes : le Fatah divisé entre caciques et jeune garde

Taille du texte Aa Aa

L’unité de façade qu’affiche le Fatah à quelques semaines des législatives palestiniennes occulte mal les divisions qui se sont creusées au fil des années entre vieille garde et jeune génération. Yasser Arafat fonde le Fatah en 1959 alors qu’il est exilé au Koweït. Son objectif est alors de lutter contre Israël et de libérer les territoires de ce qu’il appelle “l’entité sioniste”. Le Fatah va fédérer les factions palestiniennes autour de cet objectif. Après des années de lutte, la paix est en marche avec les accords d’Oslo. Les dirigeants du Fatah et de l’OLP, Arafat en tête, rentrent à Gaza en 1994. Le raïs ramène avec lui ses compagnons d’exil qui constituent aujourd’hui la vieille garde du mouvement.

De son vivant, Arafat parvient à camoufler les divisions qui opposent les caciques rentrés avec lui et la jeune garde qui a mené la première intifada sur le terrain et réclame sa part du pouvoir. Arafat décédé, Abbas n’arrive plus à fédérer les différentes factions. Les dissensions du Fatah éclatent au grand jour. A l’approche des législatives, les jeunes cadres ne se résignent plus à rester dans l’ombre. Ahmed Qoreï, membre de la vieille garde, se retire et se défend : “J’ai envoyé une lettre précisant que je ne voulais pas me présenter aux élections.

Je n’ai pas soumis puis retiré ma candidature. Il est faux de dire que je briguais une certaine position dans la liste du Fatah. Ces affirmations sont honteuses et inacceptables”. Le compromis est donc l’unité avec une place laissée aux jeunes et un Premier ministre improbable. Tête de liste, Marouane Barghouti, chef de file de cette nouvelle génération, est emprisonné à vie en Israël.

Selon les sondages, Barghouti reste la seule chance du Fatah pour remporter les élections face au Hamas. Les radicaux gagnent du terrain et risquent de bénéficier des divisions de l’ancien parti d’Arafat.