DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Polémique autour d'affiches pro-européennes en Autriche

Vous lisez:

Polémique autour d'affiches pro-européennes en Autriche

Taille du texte Aa Aa

Cacher ces affiches que l’Europe ne saurait voir. Le gouvernement autrichien voulait une campagne percutante pour annoncer sa présidence de l’Union européenne qui commencera le 1er janvier. Son voeu a été exaucé bien au delà de ses espérances avec des affiches parodiques mettant en scènes certains chefs d’Etats dans des positions des plus suggestives. Une campagne contre laquelle le chancelier Wolfgang Schüssel avoue son impuissance.

Dans les rues de Vienne, les réactions sont mitigées : “C’est plutôt pervers” dit un homme. “Je trouve cela très beau pour les jeunes mais pour moi ce n’est pas très intéressant” affirme un autre. “Ce sont des affiches sexistes” dénonce une jeune femme. Ces affiches ont été réalisées par un collectif d’artistes issus des 25 Etats membres de l’Union. Collectif qui entend critiquer la globalisation. Réaction plus radicale de Gabi Burgstaller, gouverneur de la province de Salzbourg, et membre de l’opposition : “Ces images sont sexistes et mauvaises pour l’Union européenne. Je souhaite qu’elles ne soient pas exposées en janvier à Salzbourg où se tiendra un sommet européen”. Embarrassé par la polémique, le chancelier autrichien avait demandé leur retrait. Mais il a depuis avoué son impuissance “Je n’ai pas autorité pour faire interdire ses affiches” a-t-il confié. On l’aura compris, l’affaire est source de polémique. L’Autriche est secouée par un débat politico-culturel. Les “anti” affirment que l’art sert d’alibi à une débauche de pornographie. Les “pour” rétorquent qu’il n’y a aucune volonté provocatrice. Tout juste un peu d’ironie.