DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Gazprom accuse Kiev de voler le gaz destiné à l'Europe

Vous lisez:

Gazprom accuse Kiev de voler le gaz destiné à l'Europe

Taille du texte Aa Aa

Depuis dimanche matin, comme elle avait menacé de le faire, la Russie a stoppé ses livraisons de gaz à l’Ukraine. Motif : Kiev n’acceptait pas l’explosion du prix du gaz russe. En vingt-quatre heures, selon Moscou, l’Ukraine se serait donc servi illégalement, en prélevant cent millions de mètres cube.

Car le gaz russe n’arrose pas seulement l’Ukraine : ce pays est une zone de transit majeur sur la route du gaz pour presque toute l’Europe occidentale. L’Ukraine se défend et rejette ces accusations. “Les besoins nationaux sont couverts avec du gaz produit sur place”, dit-on à Kiev. Qui ajoute toutefois que l’on pourrait se servir, si les températures chutent en dessous de zéro. Une menace à prendre au sérieux : prélever une partie du gaz destiné à l’Europe risque d’avoir des conséquences pour les pays concernés, qui constatent déjà une baisse de la distribution.