DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'Autriche, malgré son eurosceptisme, veut donner un nouvel élan à l'Europe

Vous lisez:

L'Autriche, malgré son eurosceptisme, veut donner un nouvel élan à l'Europe

Taille du texte Aa Aa

Le Chancelier autrichien Wolfgang Schüssel a pris ce 1er janvier la présidence tournante de l’Union Européenne, après six mois de présidence britannique, et après une année 2005 de crise pour l’Europe.

Et c’est en compagnie d’Angela Merkel, la nouvelle Chancelière allemande, qu’il a assisté au traditionnel concert du Nouvel An donné à Vienne. Vienne et Berlin ont déclaré vouloir avancer main dans la main. “D’abord nous devons trouver les raisons du malaise, pourquoi les citoyens de l’Union ont-ils un problème avec l’Europe” ? Schröder et Chirac ont souvent comparé l’Europe à une voiture. Le Chancelier autrichien n’aime pas : “Je suis contre ces comparaisons avec les automobiles. Je préfère le faire avec la musique. Dans cette année de Mozart nous voulons être un orchestre et pas une voiture avec deux axes et quatre roues. L’Autriche est plus compliquée et éxigeante que cela”. Relance de l‘économie, sauvetage du projet de Constitution européenne, élargissement de l’Union seront les gros dossiers de cette nouvelle présidence de l’Europe.