DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les otages menacés d'être tués en cas d'assaut des forces yéménites

Vous lisez:

Les otages menacés d'être tués en cas d'assaut des forces yéménites

Taille du texte Aa Aa

C’est dans le village yéménite de Sirwa, à 170 kilomètres de Sanaa, que les cinq touristes italiens sont retenus en otage depuis 48 heures. Les autorités encerclent la localité et les ravisseurs menacent de tuer leurs prisonniers en cas d’assaut.

Les preneurs d’otages appartiennent à la tribu locale des al-Zayidi. Ils réclament la libération de huit de leurs membres emprisonnés à la suite d’une vendetta tribale. Patricia Rossi et Enzo Bottillo viennent tout deux de Milan et ils sont retenus prisonnniers avec un chirurgien et deux femmes professeures de lycée. Le groupe de touristes qui les accompagnait dans le voyage a, finalement, décidé de rentrer en Italie. Sur place, l’ambassadeur italien à Sanaa assure que les otages sont en bonne santé. Ils sont, en tous cas, solidaires puisqu’hier les trois femmes ont refusé d‘être libérées si leurs compagnons ne l‘étaient pas. Une manifestation a été organisée hier après-midi dans le centre de la capitale yéménite pour protester contre la vague de prises d’otages qui sévit dans le pays. Depuis le mois de novembre dernier, quatorze touristes étrangers ont été pris en otage au Yémen dans des conditions similaires.