DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Pas de trève entre Kiev et Moscou

Vous lisez:

Pas de trève entre Kiev et Moscou

Taille du texte Aa Aa

Les livraisons de gaz de la Russie vers l’Europe sont revenues à la normale. Mais la crise continue entre Kiev et Moscou. Alors qu’une délégation ukrainienne s’est rendue aujourd’hui en Russie, le premier ministre russe a demandé officiellement à l’Union européènne de faire pression sur l’Ukraine pour que celle-ci arrête de prélever illégalement du gaz en transit vers l’Europe. Moscou a en effet de nouveau accusé Kiev d’avoir volé lundi qques 118 millions de mètres cube de gaz à destination de l’Europe. Des accusations d’abord démenties par Kiev qui a ensuite admis avoir effectivement prèlevè du gaz mais en toute légalité, en affirmant que ce dernier provenait du Turkmènistan.

Une version contestée par le porte parole de Gazprom, Sergei Kupriyanov, qui a affirmé au cours d’une conférence de presse que la sécurité de l‘énergie destinée à l’Europe était une priorité, ajoutant qu’il avait décidé lundi de compenser les quantités de gaz européens volées par l’Ukraine en prélevant lesréserves russes, mais que cette situation ne pouvait pas durer Des propos bien sur démentis par le porte parole de l’agence ukrainienne du gaz, qui a redit haut et fort que les accusations russes de vol de 100 millions de mètres cube de gaz le 1er janvier n‘était qu’un mensonge. Au delà de cette guerre des nerfs, le ministre russe de l‘énergie a déclaré que la Russie devait absolument diversifier les routes de son gaz vers l’Europe. Il transite actuellement à 80% par l’Ukraine.