DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'Ukraine et la Russie enterrent le conflit gazier pour cinq ans

Vous lisez:

L'Ukraine et la Russie enterrent le conflit gazier pour cinq ans

Taille du texte Aa Aa

Le conflit gazier est enterré. La Russie et l’Ukraine ont réglé à l’arraché la crise qui les opposait sur les prix du gaz. Un bras de fer qui avait conduit Gazprom à couper les vannes ukrainiennes le 1er janvier. Les tractations entre la société publique russe et Naftogaz ont duré toute la nuit mais un terrain d’entente a finalement été trouvé. D’ores et déjà les livraisons de gaz vers l’Ukraine ont repris.

Concrètement, au terme d’un accord complexe, le nouveau contrat porte sur cinq ans et fixe les prix du gaz russe à 230$ les 1000 m3 mais permet à l’Ukraine de le payer 95$ en le mélangeant à du gaz turkmène et kazakh transitant par la Russie. La différence est absorbée par la société mixte RusUkrEnergo. D’autre part, le prix du transit du gaz russe à travers l’Ukraine a été fixé à 1,6$ pour 1000m3 sur 100km contre 1,09$ auparavant soit près de 50% de hausse. L’accord prend effet rétro-activement au premier janvier. Ce compromis permet sur le papier aux deux pays de garder la tête haute. Gazprom obtient le prix des marchés internationaux. L’Ukraine reçoit un gaz meilleur marché dont les prix seront corrigés chaque année. Mais dans les faits, se profile pour les Ukrainiens une dépendance évidente au gaz naturel russe. Dépendance que le Premier ministre Iouri Iekhanourov veut à tout pris réduire. “C’est une sérieuse leçon” a-t-il confié mercredi après-midi. Kiev a réussi à sortir de la crise sans perdre le contrôle de son système de gazoduc, mais à terme le monopole de la fourniture de gaz finira par échoir à la Russie qui contrôle à 50% RusUkrEnergo. Vladimir Poutine peut se frotter les mains, il a dégainé son arme énergétique, et l’effet est plutôt réussi.