DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Turquie : c'est bien le virus le plus virulent de la grippe aviaire qui a frappé

Vous lisez:

Turquie : c'est bien le virus le plus virulent de la grippe aviaire qui a frappé

Taille du texte Aa Aa

Les derniers tests confirment. Deux des trois enfants décédés en Turquie ont succombé au H5N1. Ils faisaient partie de la même fratrie. Ce vendredi, la jeune soeur de 11 ans est morte. Et leur plus jeune frère, âgé de 6 ans, est lui aussi hospitalisé. La province touchée, à l’extrême-est de la Turquie, a été mise en quarantaine. Une région pauvre et extrêmement froide en hiver, où les familles partagent souvent leur toit avec les volailles.

Accusé d’avoir trop tardé à réagir, le gouvernement en appelle à la responsabilité de tous. “Les gens seront informés sur la façon de se protéger”, a assuré le premier ministre Recep Tayyip Erdogan. Mais il a insisté pour que soient signalés au plus tôt tous les cas suspects. Certaines familles ont en effet caché la maladie de leurs poulets, et les ont même consommés après leur mort. Dans les pharmacies, aucun traitement de type Tamiflu, le seul antiviral susceptible d‘être efficace contre la grippe aviaire. Seuls les hôpitaux en disposent. Alors qu’une trentaine de personnes environ sont hospitalisées dans deux foyers distincts, pour la plupart des enfants, une nouvelle campagne d’abattage de volailles a été lancée. L’Organisation Mondiale de la Santé a envoyé une équipe d’experts dans le pays. Ils chercheront surtout à savoir si le virus a pu muter, pour devenir transmissible de l’homme à l’homme. Mais on en est pas encore là, martèle l’OMS, qui appelle à ne pas céder à la panique.