DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Inquiétude et pessimisme en Israël


monde

Inquiétude et pessimisme en Israël

A Tel Aviv le temps est maussade, à l’image du moral de la plupart des Israéliens. Depuis trois jours, ils sont suspendus aux informations sur l‘état de santé de leur Premier ministre. Dans leur propos, sur leurs visages se lit la résignation, il y a peu de chance qu’Ariel Sharon revienne en politique.

“J’espère que tous les Israéliens vont soutenir le vice-Premier ministre Olmert, nous espèrons qu’Ariel Sharon va s’en sortir, mais rien ne va changer en Israël, Israël a un grand avenir”, dit un passant. A Jérusalem, non loin de l’hôpital où est soigné Ariel Sharon, les télévisions sont restées allumées, et l’on reste vissé à l‘écran, que l’on soit pour ou contre les décisions politiques du chef de l‘état hébreu “Je suis inquiet, dit un client du bar, parce que je n’ai aucune idée de ce que va être la situation politique, je suis inquiet parce que je ne vois pas qui sera capable de poursuivre ce qu’Ariel Sharon a fait, et puis je m’inquiète pour lui.” Sur le plan politique, le président israélien Moshe Katsav qui s’exprimait pour la première fois depuis l’hospitalisation d’Ariel Sharon, souhaite, lui, que les législatives de mars ne soient par reportées.
Plus d'infos:

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Grande-Bretagne : deux barons de la drogue colombiens condamnés à 19 et 17 ans de prison