DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les lib-dems se cherchent un chef

Vous lisez:

Les lib-dems se cherchent un chef

Taille du texte Aa Aa

Les libéraux-démocrates britanniques sont réunis ce soir pour préparer la succession de Charles Kennedy. Le départ de son leader plonge le troisième parti de Grande-Bretagne dans sa pire crise en 17 ans d’histoire. Ce week-end, Charles Kennedy démissionne, après avoir reconnu publiquement sa dépendance à l’alcool. Il est confiant Kennedy, le politicien populaire pense alors que les militants vont le soutenir malgré tout. C’est sans compter ces collègues, la majorité des 61 députés de son parti le pousse à la démission.

Sir Menzies Campbell devient chef par interim. Le doyen des parlementaires des libéraux-démocrates est pour l’instant le seul candidat à la succession. Comme le dit Simon Hugues, possible adversaire, certains militants souhaitent des élections internes, pour éviter une décision prise par les seules élites du parti : “Les militants aimeraient des élections. Pour des raisons compréhensibles. Kennedy a démissionné sous les pressions de ses collègues, pas parce que les militants ont voté contre lui. Des élections sont préférables à des couronnements, particulièrement dans une démocratie.”

Le troisième candidat potentiel à la succession, c’est Mark Oaten, 41 ans, considéré comme un réformateur, il est le seul à avoir le soutien de Charles Kennedy. En cas de compétition, l‘élection d’un nouveau dirigeant pourrait prendre deux mois. Dans la perspective des législatives de mai, il restera bien peu de temps aux libéraux-démocrates pour devenir la troisième force politqiue du pays, comme en rêvait Charles Kennedy.