DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Iran : l'occident s'inquiète de la réouverture de trois centres de recherches nucléaires

Vous lisez:

Iran : l'occident s'inquiète de la réouverture de trois centres de recherches nucléaires

Taille du texte Aa Aa

La réouverture par Téhéran de 3 centres de recherches nucléraires provoque un tollé en occident. L’Iran a notamment levé ce mardi les scellés de l’Agence internationale de l’Energie Atomique, l’AIEA, sur son site d’enrichessement de l’uranium de Natanz afin de reprendre ses recherches sur le combustible nucléaire.

Les précisions du porte parole de l’Organisation de l’Energie Atomique iranienne : “La reprise du travail des centres de recherches requis s’est faite en coordination et en accord de l’AIEA”. “Nous sommes profondément inquiets. Il s’agit d’un nouveau rejet des requêtes de l’AIEA et une violation des engagements pris par l’Iran lors de la Signature des Accords de Paris en novembre 2004” a pour sa part estimé Jack Straw. Le chef de la diplomatie britannique a annoncé la tenue d’une réunion de la troïka formée par la France, la Grande-Bretagne et l’Allemagne pour évoquer la décision de l’iran . Le ministre des Affaires Etrangères Allemand : “J’ai parlé avec le directeur général de l’AIEA Mohamed El Baradei et je lui ai demandé de nous fournir une rapide évaluation des activités iraniennes et le danger qu’elles posent”. Les Etats-Unis ont également vivement réagit. Washington a mis en garde l’Iran du grave risque d’escalade si Téhéran continue à ne pas respecter ses obligations. Pour leur part, les autorités iraniennes ont insisté sur le terme de “recherche”, avec un enrichissement d’uranium à petite échelle, assurant que la production de combustible nucléaire restait suspendue.