DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Innovation : l'Europe peut mieux faire

Vous lisez:

Innovation : l'Europe peut mieux faire

Taille du texte Aa Aa

Le tableau de bord dressé par la Commission européenne n’est pas très reluisant pour les Vingt-Cinq et leurs voisins. Globalement, l’Europe reste à la traîne derrière le Japon et les Etats-Unis, alors que des pays émergents comme la Chine et l’Inde sont en train de devenir de véritables pôles de recherche et d’innovation.

Parmi tous les pays pris en compte, y compris certains hors de l’Union, on distingue quatre catégories. Tout d’abord le peloton de tête : pays nordiques, Allemagne et Suisse. Vient ensuite le groupe des moyens, pour la plupart d’anciens Etats-membres comme la France. Puis viennent ceux qui ont du retard, mais qui tendent à le rattraper doucement, pour l’essentiel des pays qui ont rejoint l’Union en 2004. Enfin, le groupe des derniers, des pays qui perdent du terrain, à l’image de l’Espagne et de la Pologne.

Ce classement s’appuie sur de nombreux facteurs, depuis le pourcentage de diplômés en sciences ou en ingénierie jusqu’aux exportations de produits technologiques en passant par le nombre de brevets déposés. Pour la Commission européenne, ce tableau en est la preuve : l’Europe doit réagir. En octobre dernier, Bruxelles a d’ailleurs présenté un plan d’action pour promouvoir l’innovation et la recherche, des domaines-clé pour le maintien à niveau du continent.