DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Risque de flambée des prix du pétrole en cas de sanctions contre l'Iran.


entreprises

Risque de flambée des prix du pétrole en cas de sanctions contre l'Iran.

Les marchés pétroliers s’inquiètent que d‘éventuelles sanctions de l’Onu contre l’Iran ne provoquent une flambée des prix du pétrole, Téhéran risquant d’y répondre en réduisant ses exportations de brut. Depuis le 19 décembre, le prix du baril de pétrole n’a cessé de grimper, frôlant jeudi soir à New York les 65 dollars. La reprise du programme nucléaire iranien, officiellement annoncé mardi, a déjà fait gagner trois dollars au baril.

Deuxième plus important producteur de pétrole de l’OPEP derrière l’Arabie Saoudite, l’Iran produit 4,2 millions de barils par jour, et en exporte 2,7 millions principalement vers l’Europe et l’Asie. De son côté, l’Iran défend son droit à l’usage de l‘énergie nucléaire et refuse de se laisser intimider par les menaces occidentales. Dans ce contexte, les investisseurs font déjà le parallèle avec l’Irak, dont les exportations de brut avaient été très diminuées par les sanctions imposées par l’Onu après l’invasion du Koweït en 1990.

Plus d'infos:

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

entreprises

BP, résultats affectés par les ouragans.