DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Turquie : controverse autour de la libération de Mehmet Ali Agça

Vous lisez:

Turquie : controverse autour de la libération de Mehmet Ali Agça

Taille du texte Aa Aa

Mehmet Ali Agça est sorti de prison mais cette décision est déjà contestée en Turquie, à commencer par le ministre de la Justice. Une erreur a peut-être été commise dit-il, c’est pourquoi il demande un nouvel examen du dossier de celui qui a tenté de tuer le pape Jean-Paul II. Il a également laissé entendre qu’il pourrait retourner en prison.

Cet ancien militant ultra-nationaliste turc a passé presque 25 ans sous les verrous dont 19 en Italie. En Turquie il purgeait une peine pour l’assassinat d’un journaliste et pour deux attaques de banques à la fin des années 70. Il doit sa libération anticipée à des réductions de peines combinées à une amnistie. Là encore, il y a controverse. L’avocat de la famille du journaliste assassiné estimant qu’il y a un calcul erroné des réductions de peines. Il veut faire appel à la Cour européenne des droits de l’Homme. Mehmet Ali Agça se rend célèbre en mai 1981 quand il tire sur Jean-Paul II, place Saint Pierre à Rome, il a alors 23 ans. Grièvement blessé, le pape surmonte pourtant cette épreuve. Sur son lit d’hôpital, il lui pardonne publiquement et lui rend même visite dans sa cellule italienne deux ans plus tard. Durant leur rencontre, peut-être ont-ils évoqué les commanditaires de cette tentative d’assassinat. L’enquête n’a jamais permis de les découvrir mais les magistrats italiens sont persuadés qu’il ne s’agit pas d’un acte de folie. Beaucoup d‘éléments ont montré l’implication des services secrets bulgares proche du KGB. Selon l’accusation, Moscou aurait voulu éliminer ce pape qui soutenait le syndicat libre Solidarnosc. Âgé aujourd’hui de 48 ans, il dit vouloir tourner la page et travailler pour la paix dans le monde. Il souhaite également rencontrer le nouveau pape Benoît XVI.