DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Turquie : Le tourisme face à la grippe aviaire

Vous lisez:

Turquie : Le tourisme face à la grippe aviaire

Taille du texte Aa Aa

Grippe aviaire et tourisme turc font-ils bon ménage?Après l’annonce de quinze cas de contamination et d’au-moins deux décès dans le pays, la question se pose. Chaque année, près de 18 millions de touristes visitent la Turquie. Les autorités se veulent rassurantes, l’Organisation Mondiale de la Santé aussi, selon elle, il n’ y a pas de danger, inutile d’annuler des séjours.

Certains touristes ne savent plus très bien qui croire:” La dernière fois on avait dit qu’il n’y avait un danger que si on touchait les oiseaux, maintenant les gens les mangent toujours… Alors, je ne sais plus ! Après la Grande Bretagne et la Russie, la Roumanie déconseille à ses ressortissants de se rendre en Turquie. Des cas présumés d’animaux malades viennent d‘être annoncés. L’Iran vient aussi de stopper le commerce avec l’Est du pays, région qui a connu les premières victimes.Le virus ne se transmet que par contact avec des volailles infectées, mais les experts craignent une mutation vers l’homme. Pour l’heure, il est déclaré dans trente des quatre vingt une provinces turques. Deux des quinze turcs contaminés par le virus H5N1 voient leur santé se détériorer. L’ONU demandera la semaine prochaine lors d’une rencontre à Pékin, que 1 milliard 235 000 euros soient consacrés à la lutte contre la grippe du poulet.